L’effet papillon; première partie

« Le battement d’ailes d’un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ? »

Cette question bien connue aurait été prononcée, en 1972, par le scientifique Edward Lorenz. Il expliquait l’effet papillon, cette métaphore du phénomène fondamental de la  sensibilité aux conditions initiales de la théorie du chaos. En terme plus simple, Cathy voulait expliquer aux enfants que même l’infiniment petit a son rôle à jouer dans l’univers.

L’infiniment petit, qu’est-ce que c’est? En autres les chenilles…

thumbnail_20170324_083517-2
Les chenilles des filles qui mangent des patates et des carottes

Toute cette réflexion a donc inspiré un projet autour des chenilles et des papillons. Nous sommes allés chercher nos chenilles à l’animalerie.

thumbnail_20170323_115210-2
Voici les chenilles nommés Goliath, Batman et Papillon (noms trouvés par les filles, bien sûr!)

Avec ce projet, les enfants seront témoin de l’évolution des chenilles qui se transformeront éventuellement en papillons. Les filles seront impliquées dans tout le processus. Cela leur permettra de comprendre l’évolution des chenilles en papillons ainsi que l’utilisation de la pensée inductive grâce aux questions qu’elles devront se poser :

– Que va-t-il arriver si on oublie de nourrir nos chenilles?  (Cela n’est qu’un exemple pour comprendre les conséquences d’un éventuel oubli.)

– Que feront les papillons quand nous les relâcherons ?

thumbnail_20170324_082639-2
Les filles qui prennent soin des chenilles.  Elles ont aussi à leur disposition une variété de livres et d’affiches au sujet des chenilles et des papillons.
thumbnail_20170327_080103-2
Un des livres coup de coeur
thumbnail_20170327_080057-2
Tout est à leur hauteur et  à leur disposition pour explorer autour du thème des papillons

Pour clore la semaine, nous avons visité l’exposition des papillons en liberté du Jardin botanique de Montréal.

thumbnail_20170324_123425-2
Un atelier dessin à l’exposition « papillons en liberté » du Jardin botanique.
thumbnail_20170324_123702-2
Vole, vole, vole papillon en liberté!

En terminant, on vous laisse avec une maxime  au sujet de l’effet papillon tirée de L’Almanach du Bonhomme Richard (Poor Richard’s Almanack) de Benjamin Franklin :
« À cause du clou, le fer fut perdu.
À cause du fer, le cheval fut perdu.
À cause du cheval, le cavalier fut perdu.
À cause du cavalier, le message fut perdu.
À cause du message, la bataille fut perdue.
À cause de la bataille, la guerre fut perdue.
À cause de la guerre, la liberté fut perdue.
Tout cela pour un simple clou. »

 

Avez-vous fait une thématique « papillons » avec les enfants?  Ont-ils aimé? 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s